Carnets de route
Accueil
 
Sommaire

Voyage au Mexique

Ceci est le récit de nos vacances au Mexique, 15 jours passés à la découverte des pyramides aztèques, mayas, puucs... Octobre 2004, un deuxième voyage de noces, en somme.
Pour voir l'ensemble des photos allez donc ici.

Dimanche 10 octobre - Quelque part entre Houston et Mexico

10h25, nous sommes enfin à l'approche de Mexico, le ventre plein, à peine fatigués, les vacances vont commencer.

Début difficiles pour ces vacances... La douane : fouille du sac, l'avion : incident technique et deux heures de retard, Houston : correspondance loupée...
Et c'est ainsi que j'ai fait mon premier séjour aux Etats-Unis : une nuit dans un hôtel près de l'aéroport, vu sur les voies rapides depuis la navette... Bref passage au pays de l'oncle Sam, l'Amérique profonde, celle de Georges Bush... juste le temps d'un burger et nous sommes repartis.

Heureusement, pour compenser ce retard, une rencontre spéciale François-Marie un directeur marketing de chez Apple. Si, si, si ! Il y en avait un dans le vol et c'était pour lui ! Beaucoup de blabla pour lui et dodo pour moi :-)

Dans moins d'une heure, l'avion atterri, espérons que le reste des vacances se passe sans encombre !

Lundi 11 octobre - Chez Jaime

Petit moment de repos avant de repartir en balade. Juste ce qu'il faut pour parler des visites de la veille.

Hier donc, arrivée à Mexico à 11h30, il fait chaud et humide dans l'aéroport. Nous retrouvons Jaime qui nous conduit chez lui. Découverte du style de conduite local, très... instinctif ! La ville, les faubourgs, ça change des villes auxquelles nous sommes habitués. Il a plu sans interruption pendant 5 jours et tout semble déjà sec.

Nous déposons nos bagages et partons voir nos premières pyramides : Téotihuacan. En chemin, sur l'autoroute, nous croisons les quartiers pauvres, les bidonvilles... Voitures en panne sur le bord de la route, piétons qui traversent en courant, objets non identifiés sur la chaussée... La misère est palpable, on peut se demander comment ces gens survivent, sans électricité, sans eau courante...
Et puis Jaime nous parle du Mexique de tous les jours, de la corruption, de la violence, des moules qui nous fabriquent et nous poussent à tout accepter sans se révolter... On est loin du Mexique de carte postale !

Nous arrivons enfin sur le site. Il y a plein de monde mais pas que des touristes, loin de là ! Les mexicains y viennent en nombre, c'est la promenade dominicale pour eux.
Le site est impressionnant, la pyramide du soleil est imposante, parcourue par un va et vient incessant de visiteurs qui montent à son sommet, pique-niquent dessus, redescendent... C'est très vivant, très joyeux aussi...

Teotihuacan

La montée est un peu fatiguante (il faut dire que l'on est haut en altitude !) mais la vue en vaut la peine.

Nous redescendons, François-Marie s'amuse à compter les marches mais j'avoue ne pas avoir retenu le résultat. Nous empruntons un petit chemin pour gagner la pyramide de la lune, plus petite que celle du soleil, mais plus harmonieuse. Malheureusement, l'ascension y est interdite...

Plan 1

Et puis de là, nous pouvons voir la chaussée des morts, qui mène de la pyramide de la lune à la citadelle. La chaussée est entourée de bâtiments encore intacts, c'est assez impressionnant.

Teotihuacan

A côté, le palais de Quetzalcoatl contient encore quelques fresques intactes, quelques sculpture du dieu serpent à plumes. Et puis plus loin, la citadelle et le temple de Quetzalcoatl (encore lui !). Jolie vue sur les pyramides, beaucoup moins de monde... moins impressionnant mais sympathique tout de même.

Un très beau site donc, où se mêlent touristes et locaux, marchés traditionnels et vendeurs de bibelots, c'est agréablement dépaysant.

Sur le retour, crochet par l'église de la Guadaloupe où la vierge aurait fait son apparition... Un joli jardin, une jolie église toute penchée (à Mexico, de toute façon, tout est penché ! à cause du sol meuble, des tremblements de terre...) et le voile de la vierge...

Guadaloupe

Lundi 11 octobre - De retour de balade

Beaucoup de kilomètres pur cette seconde journée avec un grand tour dans le sud. La route monte, s'élève au dessus de Mexico, au delà de la pollution. Nous approchons de la vallée du soleil qui est... sous la brume !

Première halte à Zepotlan, petit village aux routes pavées. Nous y visitons un couvent, une église, un jardin... L'endroit est calme et fleuri, c'est reposant. Et puis ça change tellement de nos églises, ici, c'est sobre mais touchant, calme et vivant... On s'y sent bien.
Puis en partant, nous passons par le marché, approchant les échoppes de piments, d'épices, vendeurs de tortillas ou autres plats mexicains... De bonnes odeurs chatouillent mes narines, mais je sais que craquer serait le moyen assuré d'être malade, alors...

Marche

Et puis, pour déjeuner, Jaime préfère nous conduire à Cocoyoc, dans une ancienne hacienda reconvertie en hôtel. On pourrait presque y faire une retraite tant l'endroit respire le calme. C'est aussi l'occasion de sortir ma première phrase de Mexicain "Los banos por favor ?" (grand classique : "les toilettes s'il vous plaît ?")

Cortes

Ensuite, petit tour à Cuernavaca pour voir le palais de Cortès et la cathédrale. Et c'est là que l'on apprend qu'auparavant, les églises étaient ouvertes car les indiens refusaient de prier si on ne voyait pas le ciel (car comment communiquer avec Dieu sinon ?). D'ailleurs, ici, on voit bien la chapelle ouverte, qui fut ensuite complétée par une vraie cathédrale fermée, comme on en voit chez nous. Fermée, mais toujours portes grandes ouvertes !

Et enfin nous avons pu goûter aux joies des embouteillages pour traverser la ville de Mexico après une brève halte par le quartier colonial du sud de la ville. Mexico, la nuit, sous la pluie, aux heures de pointes... ouhlala ! Bien contente de ne pas conduire moi !

Mardi 12 octobre - Mexico

Une journée bien pluvieuse pour notre dernier tour à Mexico... Nous l'avons cependant commencée bien au sec par une visite au musée d'anthropologie.
Le musée est assez grand, présentant par salle les différentes cultures : Maya, Aztèque... On y trouve des statues allant du minuscule au colossal, des bijoux, des codexs, des reproductions de fresques ou de frontons de temple... C'est extrêmement varié et on y découvre plein de choses. Surtout avec un guide personnel qui parle aussi bien français que espagnol ! :-)

Musee

C'est assez sympa aussi de se dire que d'ici quelques jours c'est la version originale que nous aurons sous les yeux. Nous nous essayons à prendre quelques photos en dépit du faible éclairage et de l'interdiction d'utiliser le flash... Pas évident, surtout avec les groupes de retraités français qui n'ont visiblement pas l'habitude de regarder si quelqu'un prend une photo ! Et nous terminons par la salle de Oaxaca pour ne pas passer à côté des origines de Lupita.

Codex

Nous nous rendons ensuite en ville. De nouveau, des bouchons, mais à Mexico, n'est-ce pas une habitude ? Cette fois ci, c'est l'anniversaire de l'arrivée de Christophe Colomb, la rue es surveillée, sa statue bâchée... il parait que la coutume locale maintenant c'est de l'arroser de peinture. Alors forcément...

Et puis nous nous garons enfin et commençons notre tour sous la pluie. Le palais des beaux arts : une belle coupole orangée mais avec malheureusement en toile de fond un ciel jaunâtre. D'ailleurs tous les bâtiments font un peu grise mine, couverts de pollution, gâchés par un ciel blafard... C'est dommage, car ils seraient bien jolis sinon !
Le temps de déjeuner et nous voilà sous une pluie battante. Une jolie petite église nous accueille pour un temps. Toujours des murs blancs, beaucoup de fleurs... c'est toujours aussi touchant à mes yeux.
Comme il pleut toujours, Jaime nous trouve un "vélo-taxi" qui nous conduit jusqu'au palais national. Cela m'a valut d'être bien trempée et aussi quelques frayeurs tant l'engin me semblait peu maniable et l'espace de manoeuvre entre les voitures bien réduits...

Au palais national, il y a une énorme fresque racontant l'histoire du pays. Je n'en aime pas trop le style mais c'est l'occasion pour Jaime de nous parler du Mexique, de l'histoire... Nous visitons aussi la première chambre des députés où fut votée la séparation de l'église et de l'état, la court, le jardin... des mexicains s'y promènent... difficile d'imaginer la même chose avec notre Elysée !!!

Parlement

Un tour rapide au marché le temps de voir des danseurs traditionnels et des marchands de parapluie (très utile par cette saison !) et nous visitions la cathédrale.

Nous retournons ensuite à la voiture en passant par la place des imprimeurs où l'on peut tout faire imprimer, : faire-parts, diplômes, fausses factures, pièces d'identités... Quand je dis "tout", c'est effectivement tout !!!
Quelques beaux immeubles en chemin, le quartier est plutôt calme. Une énième église penchée, une bouche de métro parisien (échangée contre une fresque en perles) et toujours des taxis verts et blancs (coccinelles pour la plupart) que François-Marie arrive enfin à photographier en nombre suffisant à ses yeux.

Taxi

Nous finissons par la place des mariachis (place Garibaldi si ma mémoire est bonne) où les mexicains ont pour coutume de dépenser leur argent à boire et danser les jours de paie. Mais sous la pluie, en milieu de journée, la place est bien calme, il faudrait attendre minuit pour y voir un peu d'animation.

Et enfin une visite bonus jamais mentionnée dans les guides : une agence de voyage locale. Heureusement d'ailleurs, cela a sans doute sauvé le reste de notre séjour ! Moralité : ne jamais faire confiance à la FNAC !

Nous clôturons cette journée bien chargée par un repas traditionnel : du môle. Poulet avec une sauce au chocolat, haricot noirs, amandes... Eh bien, qui l'eut cru ? Ce fut très bons !
Et pour clore la liste des couleurs après les haricots noirs, il ne faut pas oublier que pendant ce séjour nous avons aussi goûter les tomates vertes et le maïs bleu ! :-)

Voilà, c'en est fini de Mexico, demain le Yucatan nous tend les bras.

Valid HTML 4.01!   Valid CSS!  APRIL