Carnets de route
Accueil
 
Sommaire

Voyage en Islande

Mercredi 2 novembre - De Borgarfjörður à Akureyri

Islande

Hier, j'ai été un peu vite en besogne en parlant de repos. C'était sans compter sur le courage de mon homme à moi pour aller traquer les aurores boréales dans le froid et la neige !
Sans compter aussi sur une sourde angoisse quant à la route qui m'a tenue éveillée quasiment toute la nuit ("Et si hier le portable n'avait pas capté ?", "Et si personne n'était passé ?"....), le contrecoup de notre aventure d'hier ....
Et puis finalement, à force de se tourner et de se retourner, aujourd'hui est tout de même arrivé.

Aujourd'hui commence par un changement : nouvelle couleur de cheveux, histoire d'être facilement repérable dans la neige...
Je n'entrerai pas dans tous les détails qui ont plus leur place dans les cahiers créatifs de Elle que dans un carnet de route, mais il faut juste en noter la conséquence sur notre voyage : décollage de l'hôtel à 9h30 !

Cette fois-ci, quelques peu échaudés par nos aventures de la veille, nous prenons soin de nous renseigner sur l'état des routes avant de partir. Pas de vent, pas de risques de blocage, juste quelques plaques de neige sur la route...
"Juste" ??? Ah ouais ? Ils voient ça comme ça eux ? Mais bon, j'y reviendrai plus tard... Pour l'heure, il y a d'abord un premier objectif pour la journée : trouver une station service.
Alors déjà, vous le saviez, vous, qu'en Islande, c'est le pompiste qui fait le plein ? Ahlala, pourquoi c'est pas comme ça en France ?
Le seul truc un peu traître, c'est de voir 107.5 pour le prix du super 95 et de le lire par réflexe 1.075 €... Alors forcément, au début, je trouvais ça vraiment pas cher ;o).

Une fois la voiture rassasiée, c'est la route qui commence... Rien de bien marquant pour cette étape si ce n'est de beaux paysages, des chouettes points de vue, des arrêts photos... et puis un col à passer avec une route toute recouverte de givre/gel/neige (à choisir en fonction de ce qui nous stresse le moins...), à croiser des camions et des 4x4 (voir à se faire doubler par...) qui eux, n'en semblent pas perturbés le moins du monde...

Islande

Après un long trajet un poil stressant (juste un poil), le col est enfin franchi et la route redevient bonne. Ouf, on a gagné le droit de manger le plat typique islandais : un hamburger sur une station service au bord de la route ! (faut dire, à raison de 25 à 35 € le plat de viande, on apprend vite à se contenter d'un fast food...)

De là nous décidons de retenter l'aventure avec une route bien enneigée pour aller au gorges de Kolugljúfur. Vu que la serveuse nous a garanti qu'avec une voiture comme la notre ça devrait passer....
Bah finalement, quand la route n'est pas trop peu fréquentée et la neige un peu tassée, c'est plutôt fun le 4x4 ! Et en plus, ça valait le coup : un grand ravin tout noir contrastant avec l'eau turquoise des chutes et le blanc de la neige... Et dire que les saumons remontent ça... sont courageuses ces p'tites bêtes !
Retour dans la neige jusqu'à la route nº1. Ouf ! Ca s'est plutôt bien passé, en fait.

Islande

Par contre, nous snoberons l'église de þingeyrar... vu l'état de la route... c'était un coup à devoir refaire le 112 !

Et puis c'est maintenant le petit village de Blöduós, tout coloré tout mimi. Bon, là aussi on a failli se retrouver bloqués par la neige... en plein ville... la honte.... alors chut ! Il faut pas le répéter !

Islande

La suite ? Ben.... de la route, de la route, de la route.... stressante, glissante, givrante.... et c'est enfin l'arrivée, de nuit, à Akureyri. Ca y est, la deuxième journée est enfin finie.

Il faudra juste éviter de trop penser à demain et à la neige qui s'est mise à tomber... mais je pense que mon sommeil est amplement mérité.

Jeudi 3 novembre - De Akureyri à Mývatn

Comme le parcours du jour ne doit pas faire plus de 130km, nous en profitons pour traîner un peu au lit... Réveil à 8h, ouhlala, nous faisons de ces folies ! ;oP

Petit coup d'oeil dehors : il neige... et ça n'a pas l'air de déranger le moins du monde les automobilistes.
Nous nous offrons une petite promenade dans la ville, détour par la cathédrale et vue sur la mer partiellement couverte de glace (euuh... c'est vraiment possible ça ?), marche dans les rues, achats du parfait touristes (cartes postales et timbres) et nous nous décidons à partir.

Islande

La route commence par une longue montée sur l'autre rive avec vue sur la ville... c'est tellement beau que c'en est frustrant de ne pas pouvoir s'arrêter pour regarder, photographier, profiter... Mais vu l'état des aires de stationnement, faudrait un tank pour franchir le mur de neige ! (snif...)

Et puis la cote disparaît peu à peu et nous nous retrouvons petit à petit au milieu de la montagne. Du blanc devant, du blanc à droite, du blanc à gauche, du blanc au dessus.... c'en est presque oppressant !
Parfois, au milieu de cet océan de blancheur, un ruisseau à l'eau noire nous offre un contraste saisissant dans le paysage.

A force de se dire "C'est beau", "C'est magnifique", nous décidons d'utiliser un mot par jour. Celui d'aujourd'hui sera "Superbe".

Bref arrêt devant un lac (superbe, donc) et puis peu à peu, le blanc se fait de plus en plus présent... omniprésent même... La route commence à être recouverte elle aussi et je me raccroche aux traces de roues laissées par mes prédécesseurs... Le temps s'écoule, lentement, les kilomètres défilent, la visibilité décroît... Je sens le stresse me gagner... que l'on se sent seule et perdue au milieu de tout ce blanc !

Islande

Petite pause aux chutes de Goðafoss pour souffler un peu...
Le chemin est bien sûr totalement couvert par la neige et impraticable en voiture... Nous sommes obligés de nous garer sur le bord de la route et de nous approcher à pieds.
Nous nous enfonçons dans la poudreuse, parfois jusqu'aux genoux, malgré les pas laissés par une famille partie visiter les chutes juste 5 minutes avant nous.
Sur place ? Bah.... c'est superbe (bien sûr !). Le noir, le blanc, le turquoise... les contrastes se mélangent... on ne s'en lasse pas !

Islande

Et puis nous reprenons la route (superbe demi-tour en 3 fois sur une route mi-enneigée, mi gelée... ça mériterait d'entrer dans les annales !) et la seconde moitié du parcours ressemble trait pour trait à la première : blanche !

Heureusement, nous arrivons enfin au lac de Mývatn notre étape du jour.
Enfin.... le lac, on suppose qu'il est là... mais blanc sur blanc, avec une vue totalement bouchée, c'est difficile d'être certain de sa présence...

Nous déposons les bagages, repas bien mérité (classique : croque-monsieur / hamburger) et nous nous équipons de la tête aux pieds pour une expédition polaire (deux paires de chaussettes, collant sous le pantalon...)
Découragés par la neige et un peu trop crevés pour reprendre la voiture, nous avons décidé de tenter une petite balade à pieds.

Nous entamons le tour d'un lac secondaire (tout petit petit) mais entre la neige jusqu'aux genoux et l'absence de visibilité (il est où le chemin ??? il est où le lac ???) nous jugeons plus raisonnable de rebrousser chemin...
Nous continuons alors sur la route principale (et dire que c'est la route de l'île et qu'en France on n'en voudrait même pas pour une communale ! Pauvre, pauvre route nº1, toute couverte de neige et de glace....). Malheureusement, là encore, la neige gâche un peu le plaisir....

Retour à l'hôtel... 1h30 de balade dans et sous la neige, c'est déjà pas si mal que ça.
Nous tuons le temps entre un bouquin et des cartes postales pour l'une et sieste devant la télé pour l'autre.

Le dîner apporte une bonne surprise : un car de touristes ! Touristes locaux, faut pas exagérer non plus... Voilà qui nous permet de passer notre premier dîner avec d'autres personnes que juste nous deux dans la salle ! Ca change.

J'élabore quelques scénarii (catastrophes ?) pour demain en fonction du temps et de l'état des routes... Aller, croisons les doigts pour que l'on puisse voir beaucoup de choses superbes ! (ah non, erreur, demain, ça ne sera plus "superbe" le mot du jour...).

A suivre...

Valid HTML 4.01!   Valid CSS!  APRIL